Display MERN abstract
MERN Abstract id=57
Source : MERN Forum #11, Session 3C
Date: 11/2/2007
Author: Jules Rocque
Title : ‘L’élaboration d’une politique de l’exogamie dans le cadre de la gestion scolaire francophone en milieu minoritaire
Text : Version française : Le nouveau visage de la clientèle admissible aux écoles de langue française en milieu francophone minoritaire oblige un retour sur certaines politiques et pratiques administratives. En s’appuyant sur la Charte canadienne des droits et libertés et plus particulièrement sur l’article 23, les parents de couples exogames (interlinguistiques et interculturels) réclament une plus grande voix dans l’éducation de leurs enfants. Ils cherchent également à accroître leur participation à l’intérieur de la structure même de gestion qui leur appartient. Les jugements de la Cour suprême du Canada, dont Mahé (1990) et Arsenault-Cameron (2000), entre autres, semblent vouloir leur donner raison en faisant preuve d’une interprétation large et généreuse des droits de gestion des parents. Le mandat socioculturel de l’école de langue française en milieu minoritaire cherche à contribuer non seulement au maintien mais à l’épanouissement de la communauté francophone. C’est donc en nouant un partenariat solide entre l’école, les parents et la communauté que ce mandat se réalisera. Il semble par contre exister une contradiction entre ce mandat et la réalité de plusieurs foyers exogames qui vivent plutôt en anglais. Comment les directions d’école, les commissaires scolaires et l’administration centrale peuvent-ils répondre aux besoins particuliers des foyers exogames et les aider à relever le défi d’une forte francité familio-scolaire sans compromettre le mandat de l’école? La communication proposera un dialogue sur la question tout en présentant un modèle de politique de l’exogamie qui cherche à respecter le double mandat de l’école en reconnaissant certaines réalités incontournables auxquelles fait face la clientèle. English Abstract: The profile of students eligible to attend the Francophone school has changed over the past few years. The presence of exogamous couples (inter-linguistic and inter-cultural unions) has required a review of policy and administrative practices. Parents are wanting more input in their children’s education and the Supreme Court judgements of section 23 of the Canadian Charter of Rights and Freedoms seem to support their requests (Mahé, 1990; Arsenault-Cameron, 2000). The socio-cultural mandate of Francophone Education in a minority language setting seeks not only to maintain the francophone community but also contribute to its development. Through strong partnerships involving school, parents and community, it is possible to carry out this mandate. However, as many exogamous families function mainly in English, how can the school hope to achieve its mandate? How can school principals, trustees and senior administration support the particular linguistic needs of exogamous families without compromising the school mandate? The presentation will initiate a dialogue on this topic and propose a policy that addresses exogamous families and Francophone minority education.
Link :

Back to home page - Back to list of MERN abstracts